Pourquoi une interconnexion?

Sécurité énergétique: les interconnexions jouent un rôle clé dans le cadre de la stratégie de l’Union européenne visant un marché de l’énergie européen compétitif et intégré. En permettant à la Belgique et au Royaume-Uni d’échanger de l’électricité, l’interconnexion Nemo Link® renforcera la sécurité et la diversification de l’approvisionnement électrique des deux pays.

Prix de l’électricité: Un marché européen intégré, qui permet l’import et l’export d’énergie entre pays voisins, offre au Royaume-Uni et à la Belgique plus de possibilités d’échanger leur énergie. Cela contribue à réduire la pression sur le prix du marché de gros de l’électricité.

Soutien des énergies renouvelables: pour atteindre les objectifs nationaux et internationaux en matière d’énergies renouvelables et de changement climatique, la Belgique et le Royaume-Uni vont devoir produire plus d’électricité à partir de sources renouvelables, notamment l’énergie éolienne en mer. De par sa nature, la production éolienne est variable. Les interconnexions sont un moyen efficace de faire face à ces fluctuations de l’offre et de la demande.

Pourquoi la Belgique et le Royaume-Uni ?

    • Le réseau de transport belge est fortement interconnecté au reste de l’Europe centrale. L’interconnexion Nemo Link® entre la Belgique et le Royaume-Uni offrira un nouveau point d’interconnexion fiable vers le réseau d’électricité européen.
    • Pour les deux pays, l’interconnexion Nemo Link® est synonyme d’une plus grande sécurité d’approvisionnement. La technologie utilisée permettra en effet de rétablir plus rapidement le réseau en cas de perturbation.
    • L’interconnexion Nemo Link® offrira à la Belgique et au Royaume-Uni un accès à un mix énergétique plus diversifié et davantage d’opportunités d’opérer sur un marché de l’électricité plus vaste. Le fonctionnement du marché, reposant sur l’offre et la demande, permettra de stabiliser les prix lors des pics de consommation, avec comme meilleur allié l’heure de décalage entre les deux pays, qui a dans ce cas-ci une influence particulièrement positive.
    • Le caractère variable de la production éolienne, actuellement en plein développement dans toute l’Europe, fait apparaître le besoin de nouvelles interconnexions entre le Royaume-Uni et le continent européen. Une surproduction d’énergie renouvelable dans une région sera de cette manière facilement transférée par les interconnexions vers une autre région où la demande est plus élevée, ce qui aura une fois de plus une influence favorable sur les prix du marché.

Pourquoi Herdersbrug?

  • Le réseau à haute tension de la région côtière belge ne dispose pas de la capacité suffisante pour répondre aux futurs besoins considérables de la région du port de Zeebruges et de ses environs. Divers parcs éoliens offshore et d’autres initiatives renouvelables sont en cours de construction au large de la côte belge et seront raccordés au réseau de transport belge dans la zone de Zeebruges.
  • Afin de pouvoir raccorder les nouveaux parcs éoliens et les autres initiatives semblables au réseau de transport, Elia envisage de renforcer le réseau 380 kV entre Zomergem et Zeebruges (projet Stevin), un projet qui prévoit également la construction d’un nouveau poste de transformation à Zeebruges.
  • Herdersbrug est une zone industrielle située près du poste à haute tension Gezelle, qui fait partie du projet Stevin.

Pourquoi le sud-est de l’Angleterre?

  • C’est à cet endroit que la distance entre les deux pays est la plus courte, ce qui permet de réduire les coûts, les effets sur l’environnement et les risques liés à la pose de câbles sous-marins.
  • Le sud-est de l’Angleterre (comprenant Londres) est un des principaux centres de consommation électrique du pays.
  • Une étude de faisabilité approfondie est parvenue à la conclusion que l’ancien site de la centrale électrique de Richborough est tout à fait envisageable au niveau du tracé du câble sous-marin et est également un terrain approprié pour la construction de la station de conversion.